Pour lutter contre un hiver particulièrement frais, plusieurs ménages décident d’installer une chaudière dans leur maison. Qu’elles soient à fioul, à gaz ou à bois, elles présentent toutes des avantages et des inconvénients. Le choix pourra s’orienter en fonction du design, de l’énergie consommée, de la durabilité, du prix… il y a plusieurs options à considérer.

 

Les différents types de chaudières disponibles sur le marché

On classe les chaudières selon deux grandes catégories :

  • Selon la source d’énergie, il existe les chaudières électriques, au gaz, au fioul, au bois et solaires
  • Selon leur performance : la chaudière à basse température, la chaudière à condensation et la chaudière à ventilation

Comprendre le fonctionnement d’une chaudière

 

D’une manière simple, la chaudière permet de transformer une source d’énergie en calories. Ces dernières sont transportées par un fluide caloporteur à une température qui varie selon l’importance et le type du système de chauffage comme sur ce site. Le fluide peut circuler de façon naturelle ou à l’aide d’une pompe.

Quel type de chaudière choisir pour son habitat ?

Pour ce faire, il faudra prendre en considération vos besoins de chauffage, la nature et les caractéristiques de votre logement, mais aussi votre budget.

D’abord les chaudières électriques. L’avantage de la chaudière électrique réside dans le fait qu’elle convienne à toutes les habitations vu que son installation est très aisée. Un raccord au réseau électrique et le tour est joué. Elle peut également servir de chauffe-eau, il suffit de la relier à une réserve d’eau chaude. Elle est idéale si vous habitez dans un endroit fermé. Malgré cela, elle consomme beaucoup d’énergie, ce qui, à long terme, peut devenir très couteux.

La chaudière au fioul par contre est plus économique en termes d’installation et de consommation d’énergie. Cependant, elle occupe plus d’espace, car elle nécessite l’installation d’une cuve d’au moins 1000 L qui doit être rechargée une ou deux fois par an selon vos besoins. De plus le prix du fioul tend à fluctuer en fonction de celui du pétrole.

Si votre habitat est relié au gaz de la ville, la meilleure option reste la chaudière à gaz. Son plus c’est sa flexibilité d’utilisation. On peut trouver des modèles à condensation, à basse température ou classique. Elle dépense moins de combustibles par rapport aux autres et surtout elle occupe moins de place. Elle peut également s’utiliser au propane, mais dans ce cas, il faudra prévoir une citerne de stockage.

Si vous êtes partisan de la protection de l’environnement, la chaudière au bois sera votre alliée. En plus de son côté écologique, son coût de fonctionnement est assez raisonnable. Deux sortes de chaudières au bois sont à considérer : la chaudière à bûche et la chaudière à granulés. Toutes les deux permettent un rendement de plus de 80 %. Néanmoins, elles nécessitent un entretien annuel.

Plus écologique encore, la chaudière solaire utilise une énergie totalement gratuite, ce qui la rend très rentable. En revanche, il est mieux d’ajouter un système qui lui sera complémentaire pour répondre aux besoins énergétiques de la maison et en ce qui concerne l’espace, les plaquettes sont très volumineuses.

Par rapport à la performance, les chaudières à basse température consomment moins d’énergie que les ordinaires et elles s’accordent mieux aux petits logements. Néanmoins, elles nécessitent une cheminée et donc un ramonage annuel.
D’autre part, les chaudières à condensation permettent d‘obtenir un rendement pouvant aller jusqu’à 100 % voire plus, et pour éliminer les fumées, une seule ventouse est requise.

Trouver son type de chaudière devient une partie de plaisir lorsque vous savez de quoi vous avez besoin. Cependant, il est toujours conseiller de faire appel à un professionnel pour vous aider à vous décider.