Pour avoir un jardin bien entretenu toute l’année, l’arrosage du gazon est primordial. C’est grâce à l’eau que les herbacées se nourrissent et vivent. En effet pour grandir, les graminées d’herbacée ont besoin d’eau en plus de l’oxygène, du soleil et de l’engrais. Bien que l’arrosage semble être facile, il existe des règles à respecter pour que la tâche se déroule à merveille. Il faut aussi penser à utiliser le matériel adéquat sinon ce n’est pas gagner d’avance !

La période idéale pour arroser la pelouse

Pendant certaines période de l’année, notamment lorsqu’il pleut, il n’est pas indispensable voire inutile d’arroser le gazon. Ceci s’explique par le fait que la pluie apporte suffisamment l’eau dont les herbacées ont besoin. Par contre, lors des périodes de chaleur et de sècheresse, un arrosage régulier de la pelouse est nécessaire. En générale, il vient à retenir que l’arrosage du gazon se fera dès la fin du printemps jusqu’au début de l’automne. Par ailleurs, pour vraiment savoir à quel moment arroser la pelouse, il faut tenir compte de divers facteurs :

  • lorsque les brins d’herbacées sont déshydratés
  • lorsque le gazon change de couleur, c’est-à-dire n’est plus aussi vert que d’habitude
  • lorsqu’après avoir marché sur la pelouse, les herbacées ne se relèvent plus
  • lorsque le temps est sec ou venteux
  • lorsque la coupe de la pelouse est très courte, le gazon retient mal l’humidité
  • lorsque le sol est sableux, il ne retient pas l’eau

Le secret pour bien arroser la pelouse

L’idéal est de pratiquer l’arrosage le soir lorsque le soleil se couche, ceci pour limiter le phénomène d’évaporation et pour permettre au gazon de profiter de la fraîcheur pendant la nuit. Par contre, quand les nuits sont froides, il vaut mieux arroser tôt le matin dès la sortie du soleil sinon l’eau pourrait geler.

La règle d’or : il ne faut jamais arroser la pelouse quand il fait trop chaud. En effet, contrairement à ce qu’on peut penser, la forte chaleur associée à l’eau risque de brûler les brins d’herbes. L’eau s’évapore également très vite, ce qui produira de la chaleur au lieu de rafraîchir la pelouse. Par ailleurs, il est fortement conseiller de faire appel à un professionnel en jardinage comme le jardinier 77 pour que l’entretient de votre pelouse soit bien réussi.

La fréquence d’arrosage de pelouse

L’arrosage de pelouse peut être effectué de temps en temps afin d’assurer le bon développement des racines des herbacées et de stimuler les défenses des herbacées. Par contre, si l’arrosage de la pelouse se fait trop souvent, l’herbe ne pourra plus se passer d’eau et deviendra faible face aux maladies dès qu’il ne sera pas arrosé. L’idéal est  d’arroser la pelouse deux fois par semaine en moyenne. Si la pelouse a connu une existence de plusieurs années, cela veut dire que les racines sont bien développées. Dans ce cas, il n’est nécessaire de faire un arrosage qu’une fois par semaine. Par contre, pour un gazon jeune et fragile, il vaut mieux tondre tous les deux jours.

La quantité d’eau à utiliser

Les herbacées ont besoin d’une quantité d’eau de 4 litres par mètre carré pour assurer leur bonne santé. Par ailleurs, lorsqu’il fait très chaud et qu’il ne pleut pas, la quantité d’eau conseillée pour l’arrosage de pelouse est de 5 à 10 litres par mètre carré.

Le matériel adéquat

Le matériel utilisé pour arroser à la pelouse dépend surtout de la surface du jardin. Cela peut varier d’un simple tuyau à une installation de système d’arrosage automatique ou enterré. Pour les petits terrains, l’arrosage manuel avec un tuyau muni d’un embout en pommeau de douche peut suffire. Néanmoins, il faudra de la patience et de l’endurance puisque cette méthode peut être fatigante à la longue. Pour les terrains plus grands, le mieux est d’installer un système d’arrosage de pelouse automatique ou d’arrosage enterré. Il est possible d’ajouter des éléments utiles au système, comme un minuteur, un pluviomètre ou un programmateur.