Sans fondations, il n’y a pas de maison ! La réalisation des fondations est une tâche primordiale dans la construction. En effet, elles vont supporter le poids de l’ensemble de la structure. Elles doivent alors être faites dans les normes. Ainsi, l’intervention des professionnels du bâtiment tels que ceux que l’on retrouve dans les entreprises de maçonnerie spécialisée est plus que nécessaire. Cet article vous fournira toutes les informations à savoir sur les travaux de maçonnerie, particulièrement la réalisation des fondations.

Les préalables à la mise en place des fondations de maison

Il n’est pas question d’entamer directement les travaux de construction une fois le permis de construire en main. En effet, il faut prendre en compte certaines choses.

La première chose à considérer étant la nature du terrain sur lequel votre maison sera bâtie. Il faut procéder à un état de lieu et à l’étude du terrain pour savoir s’il est constructible. Cette opération est réalisée par un géotechnicien. Cette étude vous permettra également de déterminer la profondeur et la largeur des fondations

Outre l’étude du terrain, une étude des risques sera faite éventuellement. Pour ce faire, vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie et consulter le plan local d’urbanisme qui contient les documents relatifs à la prévision des risques (séisme, avalanche, affaiblissement du sol, présence d’eau dans le sol, etc.). Ces documents faciliteront le repérage des zones non constructibles.

Enfin, il est indispensable de contrôler la présence de déchets industriels enfouis dans le sol ainsi que la présence de minéraux nocifs ou non.

Quels sont les différents types de fondations ?

Le type de fondations de la maison est fonction de la nature et de la qualité du sol. On distingue principalement 3 types de fondations.

Il y a tout d’abord les fondations superficielles qui sont adaptées aux terrains de bonne qualité. Elles sont idéales pour les constructions légères car elles sont peu profondes. Parmi ces fondations on retrouve, les semelles isolées et les semelles filantes. Les fondations superficielles sur surface complète sont aussi des dérivés de ce type.

Ensuite, il y a les fondations semi-profondes qui sont faite pour accueillir les maisons sans étage et sont surtout utilisées pour l’extension d’une maison sur sa surface.  Leurs profondeurs varient entre 2 à 5 mètres.

Enfin, il y a ce qu’on appelle fondations profondes. Elles sont surtout requises lorsque le terrain est instable, c’est le cas du sol argileux, ou lorsque la structure désordonnée du sol représente un danger pour les personnes. Elles sont principalement utilisées pour les grands édifices, notamment la construction des bâtiments collectifs, d’immeubles et des parkings sous terrains. Leurs profondeurs varient entre 10 à 12 mètres en fonction de la situation du sol dur.

A qui confier la réalisation des fondations ?

La réalisation des fondations de maisons ne s’improvise pas. Il faut avoir une connaissance large en BTP et un savoir-faire particulier. En effet, pour que les fondations soient solides, il faut d’une part un dosage parfait entre divers matériaux de construction (eau, ciment, graviers, sable et liant) pour former le béton à couler.

D’autre part, la mise en place des fondations se fait d’étape en étape. Pour une solidité sans faille et en raison de la complexité de cette tâche, il faut donc faire appel à un professionnel dote de plusieurs années d’expérience comme ce maçon dans le 95 afin de s’assurer la qualité des travaux .