La chaume est un type de revêtement de toiture qui est le plus utilisé à la campagne. Actuellement, deux formes de toiture en chaume sont disponibles, à savoir la toiture en chaume fermée et la toiture en chaume ouverte. Dans cet article, nous allons vous dévoiler tout ce qu’il faut savoir sur ce type de toiture.

Les avantages de la toiture en chaume

La toiture en chaume se distingue des autres types de toiture par sa légèreté et par sa durabilité. En effet, elle est plus légère et plus durable que la toiture en tôle. Il est à noter qu’une toiture en chaume atteindre jusqu’à 40 ans à condition qu’elle a fait l’objet d’un entretien régulier. A défaut, sa durée de vie est seulement de 25 ans.

De plus, elle affiche une bonne résistance face aux intempéries et aux variations climatiques. En effet, elle ne se dégrade pas facilement après le passage de la pluie et du vent.

Comme dit ci-dessus, il existe deux types de toiture en chaume, la toiture en chaume ouverte et la toiture en chaume fermée. Il est à noter que cette dernière est encore récente dans le domaine de couverture puisqu’elle fait partie des dernières inventions.  En effet, la toiture en chaume fermée est ininflammable. D’ailleurs, cette caractéristique constitue un énorme avantage pour celle-ci. La chaume, réputée comme étant une matière inflammable, la toiture en chaume fermée a donc pu prouver le contraire de sa réputation.

De plus, la toiture en chaume convient au personnes souffrent d’une allergie à la poussière puisqu’elle a la capacité d’empêcher le courant d’air de circuler à l’intérieur de votre maison.

Les inconvénients de la toiture en chaume

Malheureusement la toiture en chaume ne regroupe pas que des avantages, elle présente également quelques inconvénients qui nécessitent d’être cités.

En effet, l’inconvénient qui pèse le plus sur ce type de toiture (hormis la toiture en chaume fermée) est son caractère inflammable.

De plus, il est difficile d’isolé les toitures en chaume. De ce fait, votre facture énergétique connaitra surement une hausse.

D’ailleurs, le cout d’installation de la toiture en chaume fermée est élevé. La main d’œuvre des artisans couvreur en charge des travaux de pose peut atteindre jusqu’à 90 euros le mètre carré.

La toiture en chaume : des précautions à prendre

Pour installer et pour entretenir la toiture en chaume, l’intervention d’un professionnel dans le domaine de couverture comme ce couvreur qui se trouve dans le Gard. Il est à noter que les travaux relatifs à ce type de toiture sont très complexes. En effet, certaines règles doivent être respectées pour que la pose de la toiture en chaume soit correcte comme le degré d’inclinaison par exemple. Pour que ce type de toiture puisse atteindre sa durée de vie maximale, c’est-à-dire 40 ans, elle doit afficher normalement un angle d’inclinaison entre 45 à 50 degrés. En dessous de cette intervalle, la toiture en chaume aura du mal à faire écouler les eaux de pluie et à favoriser la rétention d’eau. Or cela risque d’accélérer sa dégradation.  Seul un bon professionnel en toiture est en mesure de respecter cet angle d’inclinaison.