L’isolation permet d’améliorer les performances thermiques de l’abri de jardin. Quel que soit le type d’isolation qui vous intéresse et qui cadre avec votre budget, les améliorations portent sur les murs, le sol et les ouvertures (portes et fenêtres). Pour chacun de ces éléments, il existe des exigences spécifiques qu’on va détailler dans cet article.

Les murs

Papier à bulles isolant

C’est le moins le moins coûteux pour isoler un abri en bois. Concrètement, mesurez les panneaux et découpez le film à bulles en conséquence. Puis superposez les bandes de films à bulles pour éviter les déperditions thermiques via les interstices. Enfin, fixez un panneau MDF, puis vissez ou clouez.

Notez qu’on fixe le film à bulles sur les cadres de l’abri et non sur les panneaux directement.

Laine de fibre de verre

Lors de son utilisation, n’oubliez pas de vous protéger les yeux, le nez et la bouche, ainsi que de porter des gants de protection. Une fois équipé donc, vous fixez une membrane respirante sur les parois internes. Puis placez l’isolant par-dessus. Ajoutez enfin une planche de bois massif pour recouvrir la fibre de verre.

Le sol

Si vous devez d’abord construire l’abri de jardin depuis sa base, vous devez adapter l’isolant du sous-sol au matériau ou à la nature du parquet. Cela augmentera nettement la capacité d’isolation et vous permettra d réduire de 40 % les déperditions thermiques via le parquet de l’abri.

Si votre abri de jardin est déjà debout et que vous constatez qu’il y a des pertes de chaleur, il convient alors de rénover l’isolation du sous-sol. C’est seulement après que vous vous attaquer à l’isolation du parquet.

Pour lutter contre les déperditions thermiques, vous tapissez le sol avec une membrane respirante. Cette technique est efficace pour maintenir de la chaleur dans l’abri de jardin. D’ailleurs, si vous utilisez un tapis qui n’a pas les propriétés d’une membrane respirante, l’humidité et la moisissure risquent de s’accumuler en dessous.

Les ouvertures

C’est principalement par les portes et les fenêtres que l’humidité entre dans l’abri de jardin. Il existe deux méthodes éprouvées pour empêcher cela :

  • Appliquer un enduit de mousse durcissante le long des bords des fenêtres et de tout espace dans l’encadrement de la porte
  • Ou utiliser de la laine liquide, dans la même optique. Simplement, laissez aux matériaux le temps de bien sécher.

Il ne vous aura pas échappé que l’amélioration de l’isolation thermique de l’abri augmente aussi les performances acoustiques. Sur http://www.itbf-renovation.fr/, vous retrouverez des informations détaillées relatives à ce sujet et autour de la construction ou de la rénovation extérieure (ravalement de façade, changement de toiture, etc.)