L’achat d’une maison est pour beaucoup de Français encore un objectif de vie majeur. Quel meilleur moyen de mettre sa famille à l’abri, et quel meilleur placement que l’immobilier ? Pourtant, pour de plus en plus d’acheteur, l’acquisition d’un logement dépasse ces deux premières considérations. Nouvelle technologie, confort, écologie… Les composantes de la construction d’une maison sont désormais diverses. Et puisque quatre murs et un toit ne comblent pas les acheteurs, les professionnels de la construction et de l’immobilier rivalisent d’imagination pour répondre aux aspirations des acquéreurs. Et si la construction immobilière faisant sa révolution verte pour imaginer la maison de demain?

Construire une maison éco-responsable

Les projets de construction en bois se multiplient mais pas toujours pour des considérations écologiques. Et si le bois est une vitrine pour de nombreux architectes et promoteurs, il n’est pas une finalité en soi.

Opter pour des matériaux locaux

Choisir de faire construire une maison en bois ou en pierre est une chose. Le choix de la provenance de ces matériaux en est une autre. Est-il écologiquement judicieux de faire venir des matériaux de l’autre bout du pays voire de l’autre bout de l’Europe. Certains constructeurs de maison mettent en avant la culture locale dans leur offre, valorisant l’architecture locale et donc les matières localement disponibles.

Et si on optait pour des matériaux écolo et innovant?

Des constructeurs et chercheurs ont décidé d’en finir avec le traditionnel parpaing en béton et gravier. Ainsi, il est désormais possible de trouver des parpaings en bois, se fixant à l’aide de vis et de clous, mais aussi des parpaings en chanvre ou en paille.

Une fois encore, privilégier les circuits courts, limiter les transports permet de limiter l’impact environnementale de la construction de maison. Par ailleurs ces matériaux offrent l’immense avantage d’être entièrement recyclable.

Révolution verte jusque dans la maison

Le caractère écologique d’une maison se mesure selon différents éléments: matériaux de construction, santé et bien-être dans l’habitat, économie d’énergie. L’innovation dans la maison doit relever de nombreux défi.

Des isolants plus responsables

De plus en plus les constructeurs de maison délaissent la laine de verre pour faire la part belle à des matériaux naturels, d’origine végétale et même animale : laine de chanvre, laine de lin, fibre de bois, liège, paille, mais aussi laine de mouton. Au-delà de l’aspect éco responsable, ces matériaux doivent évidemment garantir une performance isolante sous peine de voir s’envoler les factures d’énergie, ce qui serait écologiquement contre-productif. Par ailleurs, ces matériaux sont aussi plus sains à poser, et plus sains au quotidien pour les habitants.

Des modes de chauffage plus performants

Les modes de chauffage se diversifient aussi et proposent petit à petit des solutions plus écologiques autant, voire plus performantes que les modes de chauffage classiques tels que l’électricité ou le fioul. Préservation des énergies fossiles, confort thermique et diminution de la facture énergétique sont les nouveaux défis des constructeurs et équipementiers.

Ainsi, la star du moment est la chaudière à condensation appréciée notamment pour sa faible consommation d’énergie. Mais le poêle à bois et la chaudière à granulés sont également très appréciés et ce d’autant plus que le prix du bois est aujourd’hui moins élevé que celui du fioul. Également incontournable, la pompe à chaleur fait de plus en plus d’adepte et les derniers modèles en font le mode de chauffage le plus efficace et le plus écologique.

De nombreux autres aspects de la maison pourraient ici être développés pour poursuivre la révolution verte dans le secteur de la construction. N’hésitez pas à partager vos idées et vos expériences.