L’air chaud est plus léger que l’air froid et a remonté donc naturellement. Ce qui favorise la déperdition de la chaleur par le toit. En hiver, les combles sont soumis au grand froid puisque 30% de l’énergie produite s’y échappe. En été, ils sont victimes d’une surchauffe avec une température pouvant atteindre les 70°C.

Comment isoler les combles aménagés ?
Si vous avez choisi d’aménager vos combles afin qu’ils soient habitables, il faut isoler sous rampant ou par l’extérieur. Ceci permet non seulement d’isoler la maison, mais également de conserver la totalité de l’espace habitable. Qui plus est, cette technique d’isolation des combles limite les bruits extérieurs. Ensuite, vous pouvez compléter l’isolation sur plancher. Une maison bien isolée garantit un confort optimal et est au même temps moins énergivore.

Technique d’isolation sous rampant
On applique les isolants en rouleaux ou en panneaux sur la charpente. Vous pouvez également poser l’isolant entre les chevrons pour conserver une lame d’air entre la couverture et l’isolation. L’isolation sous toiture est également boostée par la quantité d’air emprisonnée, l’air étant également un excellent isolant. La laine de verre est l’isolant le plus utilisé, mais vous pouvez également utiliser le polystyrène expansé ou extrudé.

Technique d’isolation par l’extérieur
Appelée également sarking, l’isolation par l’extérieur permet d’optimiser l’espace habitable sous la toiture. On isole donc par-dessus les chevrons en posant les isolants entre la volige et la couverture. Les isolants les plus recommandés sont les panneaux rigides de laine de roche ou de fibre de bois. Pour optimiser l’isolation, il faut installer des plaques multicouches. Une pose en couches croisées rend l’isolation plus performante.

Technique d’isolation sur plancher
Complétez l’isolation de vos combles aménagés par l’isolation du plancher. Cette technique permet de renforcer l’isolation et donc de faire baisser vos factures d’énergie. On pose d’abord un pare-vapeur sur le plancher avant de dérouler ou de poser une laine comme isolant. Pour des combles aménagés, il faut prévoir un plancher au-dessus de l’isolation.

Comment isoler les combles perdus ?
Pour isoler des combles perdus, on isole par le plancher pour éviter que la chaleur des étages s’évacue dans un comble inhabité. Selon le type de sol, il est possible d’isoler par des isolants à poser ou à dérouler, par une technique de soufflage ou encore d’épandage.

Technique d’isolation à déposer
Cette technique est destinée pour les combles facilement accessibles. On dépose sur le plancher la laine minérale sous forme de panneaux ou de rouleaux. Parfois, une seconde couche est nécessaire pour supprimer les ponts thermiques.

Technique d’isolation par soufflage
Lorsque la comble est inaccessible et que la hauteur sous plafond est très basse, cette technique mécanique s’impose. On dépose en vrac l’isolant comme l’ouate de cellulose ou les flocons de laine minérale à l’aide d’un compresseur et d’une machine de soufflage mécanique. Une épaisseur de 30 à 35 cm est préconisée pour une excellente isolation.

Technique d’isolation par épandage
On répand manuellement l’isolant sur toute la surface du plancher. Il faut ensuite égaliser toute la surface avec un râteau. Pour éviter les ponts thermiques, il faut bien assurer la continuité de l’isolant avec les points singuliers comme le passage des gaines, les conduits de fumée et la trappe d’accès aux combles.
Pour garder les combles ainsi que les étages au chaud l’hiver et frais l’été, une bonne isolation s’impose !