Il est très difficile pour un profane de choisir le matériau à utiliser pour servir de couverture, que vous installez pour la première fois votre toiture ou vous remplacez celle existante. Cette difficulté par rapport au choix découle non seulement du montant de chaque type de matériau, mais aussi de la résistance de ces derniers. Pour vous faciliter la tâche, nous vous proposons d’éclairer votre esprit par rapport au choix des matériaux.

La tuile et l’ardoise, les matériaux dits classiques

Sont considérés comme classiques ou traditionnels, les matériaux qui sont utilisés depuis toujours pour couvrir le toit. Deux matériaux particuliers sont catégorisés comme tels à savoir la tuile et l’ardoise. En France, les propriétaires ont choisi de recourir à ces derniers depuis toujours, depuis plusieurs siècles.

La couverture en ardoise est largement répandue dans les campagnes, mais le nombre de maisons utilisant ce matériau est également très élevé dans les villes. Ce sont dans les régions montagneuses que le recours à l’ardoise est le plus fréquent. Compte tenu des conditions climatiques qui y règnent, c’est-à-dire le froid et la pluie ainsi que des vents forts, l’ardoise est la couverture choisie par les propriétaires du fait de sa grande résistance, de son poids et de sa capacité d’étanchéification.

Selon les spécialistes en toiture à l’exemple de cet artisan couvreur à Marseille, l’ardoise est l’un des matériaux disposant de la plus grande longévité parmi les couvertures qui existent. Il est possible qu’une toiture en ardoise atteigne un siècle avant d’être remplacée s’il est bien entretenu. Les seules contraintes avec ce matériau c’est qu’il est nécessaire de renforcer la charpente de votre toiture avant de l’installer, car le poids de l’ardoise est assez élevé. Il faut également préciser que son prix au mètre carré est assez cher, de l’ordre de 60 euros au minimum.

À côté de l’ardoise, il y a la tuile dont la création se fait à partir de la terre cuite. Bien que sa longévité soit inférieure à celle de la tuile, elle peut durer jusqu’à 60 ans si elle est bien entretenue. L’avantage de ce matériau, c’est qu’il offre une esthétique particulière à la maison et que sa couleur peut facilement être personnalisée tout comme sa forme, qui peut alors être plate ou ondulée.

Outre ces deux matériaux, il importe également de préciser que le chaume figure parmi les matériaux classiques en matière de couverture. Malgré le développement de la technologie et l’arrivée de nouveaux types de couverture, le chaume reste encore très utilisé dans les zones campagnardes. Facile à installer, très léger, peu coûteux, ce matériau peut résister une quarantaine d’années.

Les matériaux de couverture modernes : que sont-ils ?

La première des couvertures les plus modernes et qui connaît un grand succès auprès des propriétaires et des couvreurs professionnels, c’est la toiture végétalisée. Importée directement des pays scandinaves, cette technique consiste à placer des substrats de terre sur un toit spécialement aménagé en vue de la plantation de divers végétaux. Le succès de ce type de couverture vient principalement du fait qu’il permet de protéger l’environnement et de réduire considérablement le taux de gaz carboniques dans l’air, principalement dans les grandes villes. Le toit végétal est également une référence si vous voulez améliorer votre capacité d’isolation. La terre présente sur le toit renforce le confort dans la maison même si la température à l’extérieure est extrêmement élevée ou froide.

La tôle figure aussi parmi les matériaux de couverture moderne. Son installation nécessite toutefois à ce que vous vous renseignez auprès des autorités locales, car nombreuses sont les régions qui n’acceptent pas la mise en place de celle-ci sur les maisons d’habitation.