Vous avez les mains habiles, une bonne dose de connaissances en bricolage et des outils adéquats pour bricoler ? Sachez que vous pourrez réaliser vous-mêmes votre portail avec assez de savoir-faire, d’autant plus que vous n’avez nullement besoin d’être un menuisier hors pair pour y parvenir. À travers cet article, découvrez comment faire un portail sans être un As de la menuiserie.

Portail fait main, est-ce réaliste ?

Le DIY, plus précisément le « faites-le-vous-même » est un phénomène très tendance à l’heure actuelle. Ce phénomène incontournable s’applique également dans l’univers de la fabrication des meubles, mais aussi des portails. Eh oui ! La perspective de faire le portail entièrement à la main est une vraie tentation, mais il faut également admettre que c’est une grande responsabilité. En effet, c’est la sécurité de votre résidence qui est en jeu. Cela dit, faire un portail par vous-même est tout à fait réaliste à condition que vous ayez tous les matériaux et les outils nécessaires, mais surtout la patience, les savoir-faire et le temps. Toutefois, dans l’ensemble de votre construction, il n’y a aucune étape qu’on peut négliger, car lorsque vous fabriquez un portail, vous souhaitez avant tout le faire durer. Cela dit, avec une bonne dose de connaissances en bricolage, il est totalement possible de conjuguer qualité, solidité, esthétique et économie en fabriquant son portail ; surtout si vous décidez de disposer des bon matériaux chez des fabricants spécialisées fer ou acier comme la Mine de Fer.

Fabriquer son portail : les étapes à suivre

Pour fabriquer votre portail, vous avez besoin de commencer par la maçonnerie. Pour commencer, il faut creuser les fouilles.

  • Creusez une profondeur de 0,6 à 1 m à l’aide d’une mini pelle
  • Construisez un coffrage superficiel correspondant à la hauteur d’une seule planche
  • Insérez les futurs piliers et le ferraillage
  • Faites couler le béton avant de le lisser

Si vous souhaitez motoriser votre portail, il faut creuser une saignée menant vers votre maison pour assurer la gaine d’alimentation électrique. À noter que cette étape doit être faite avant de couler le béton. Pour la fabrication des vantaux, mieux vaut se laisser assister par un logiciel de CAO. En ce qui concerne la quincaillerie, n’oubliez pas de penser au système de verrouillage et aux peintures. Cela est indispensable pour le côté esthétique de votre portail.

Conception de portail : choisir la solution la plus simple

Compte tenu du nombre grandissant des personnes qui se lancent dans le DIY, plusieurs marques ont décidé de les aider à bricoler facilement leurs portails. Ainsi, vous pourrez tout simplement demander à ces enseignes de vous livrer des kits complets comme les vantaux, le gabarit de pose, la motorisation intégrée aux piliers, etc. De ce fait, tout ce que vous avez à faire est de faire la pose de votre portail. Il y a aussi des marques qui proposent des kits à monter soi-même. L’avantage avec cette option c’est que vous pourrez réaliser une économie considérable. En effet, ces kits sont vendus 30 % moins cher que les portails déjà assemblés. Ainsi, vous serez épargné des travaux d’assemblage souvent ardus tout en réalisant un maximum d’économie.