L’abri de jardin en bois quel que soit sa vocation est destiné à durer. Du simple espace de stockage de matériel de bricolage/jardin au véritable chalet entièrement équipé, l’abri de jardin se doit d’être installé dans les règles de l’art. En effet, son montage nécessite une préparation spécifique et une attention de chaque instant pour être réalisé dans les meilleures conditions de sécurité et de confort. Comment installer son abri de jardin en bois lorsque l’on est amateur ? C’est ce que nous allons vous expliquer dès maintenant.

1) Une installation du sol au toit

Ça y est, votre choix est arrêté sur un modèle d’abri de jardin en bois. Bravo, vous venez d’effectuer un grand pas en avant dans l’aménagement de votre extérieur. Pour autant, une fois votre abri de jardin choisi, il est impératif de préparer son arrivée, c’est à dire le sol avant toute installation. En effet, sans cette phase, vous installeriez votre abri sans aucune isolation avec votre pelouse risquant ainsi de raccourcir drastiquement la durée de vie de votre abri pour cause d’humidité. Plusieurs types de revêtements sont actuellement disponibles sur le marché à savoir dalle de béton, pavés autobloquants, parpaings ou dallage de terrasse. Nous allons prendre ici le cas le plus fréquemment répandu consistant à couler une dalle de béton.

2) Je coule ma dalle de béton

Avant toute chose, il faut savoir que votre dalle devra être coulée sur une surface plane, vérifiez donc bien le niveau avant d’aller plus loin au risque de voir votre abri de jardin en bois s’effondrer. Votre abri de jardin devra également impérativement être surélevé. Pour se faire, montez un plancher en panneau de particules est idéal. Une fois votre plancher au-dessus du sol, vous pouvez procéder à l’établissement de la dalle.
En premier lieu, installez un film polyane sur votre plancher, installez y ensuite un cadre de règles en bois (attention à bien conserver un seul niveau !) sur l’ensemble des contours de l’espace à couler puis remplissez le cadre de béton.
A titre d’information 1 kilo de ciment se compose comme suit : 12 litres d’eau, 32 litres de sables et 68 litres de graviers.

3) Je monte les parois

A ce stade, un équipement simple mais indispensable est nécessaire. Assurez-vous ainsi de l’accès aux éléments qui suivent avant de poursuivre votre installation. Escabeau, mètre, cutter, massette, marteau, tournevis, scie, pinceau, ponceuse, scie et niveau doivent être accessible facilement et aisément. La quantité de clous, vis, écrous et pointes devra également être vérifiée.

Généralement construits sous le modèle de planches en bois nommées madriers à insérer les unes dans les autres, les abris de jardins en bois se montent tel on pose un parquet. La différence réside dans le fait que l’installation se réalise non pas à l’horizontale mais à la verticale. Soyez prévoyant et réservez dès cette étape pannes, cadres et revêtement afin de préparer l’installation de la toiture, de la porte et des fenêtres.
Petite astuce, afin de monter votre abri en bois plus facilement, laissez le matériau à l’air libre pendant quelques jours, il s’adaptera à la température ambiante et sera ainsi plus malléable.

On avant la construction ! Comme énoncé précédemment, l’assemblage initial consiste à emboiter des madriers de base, toujours au nombre de cinq afin de s’assurer de laisser un espace pour la porte. Chacun des madriers comporte un ergot que l’on prendra garde à toujours positionner vers le haut au contraire de la rainure qui elle regarde vers le bas. Joints à l’aide de votre massette en caoutchouc de préférence afin de ne pas blesser le bois, les cinq planches constitueront la base à l’ensemble de votre abri de jardin.

A présent que votre base est structurée et posée, ne reste plus qu’à répéter l’opération en installant chacun des ergots dans la rainure du madrier supérieur. N’hésitez pas à insister un peu avec la massette afin de vous assurer du mariage des deux éléments. Poursuivez l’opération en étant attentif à l’espace de la porte et des éventuelles futures fenêtres. Dans le dernier cas, il vous faudra scier les madriers pour les adapter au plan de votre abri.

4) Je positionne le toit

Félicitations, vous avez érigés les quatre murs de votre abri de jardin en bois, reste à présent à positionner la toiture à l’aide de pignons.
Conçus à l’aide de madriers, les pignons doivent impérativement avoir une extrémité coupée par un angle de 45° afin que l’angle du haut du pignon en question soit de 90°.
Après avoir positionné vos pignons, installez les pannes qui seront les bases de votre toit. Leur installation est très simple : il vous suffit de les encastrer dans les encoches réalisées précédemment par les pignons. Une fois les pannes en place, vérifiez le niveau des parois et fixez la première volige à fleur des extrémités des pannes faîtières à l’aide des clous. Poursuivez de la même manière pour l’ensemble des items jusqu’à recouvrir entièrement le volume du toit.
Une fois l’étape des voliges effectuée, installez le revêtement de toiture. Attention pensez à dégager un débord de 5 cm afin de protéger le bois lors des intempéries. Coulez ensuite les lattes de fixation sur les bords des bandes. Votre toit est désormais installé !

5) J’installe la porte et les fenêtres

Insérées dans les espaces conçus lors de l’élaboration des parois, les fenêtres se posent facilement et rapidement. Pour se faire, servez-vous des petits bouts de madrier sciés précédemment en vue de les insérer dans le cadre de la fenêtre. Faites ensuite de même pour la porte. Pour les deux opérations, soyez attentifs au calage, ce dernier se doit d’être parfaitement ajusté.

6) Au fait, j’installe moi-même mon abri ou je fais appel à un professionnel ?

Le fait d’installer soi-même son abri comporte deux avantages majeurs à savoir un gain économique et une autonomie. En effet, à l’exception de vous-même et éventuellement de vos proches, aucune main d’œuvre n’est sollicitée. De même vous avez la possibilité de procéder au montage de votre abri de jardin en bois quand vous le souhaitez et à votre rythme. Mais attention, comme nous venons de le voir, l’installation d’un abri de jardin impose une certaine aisance et s’adresse donc de fait à des bricoleurs plutôt avertis. Dans le cas où votre terrain serait en pente ou peu stable, certaines difficultés viendraient s’ajouter à la technicité du montage.
Faire appel à un professionnel permet de vous soustraire à toutes les contraintes. Assurant un montage rapide, sans encombre et en toute sécurité, le professionnel apportera également une réponse adaptée à votre situation. Vous bénéficierez ainsi de toute l’expertise d’un professionnel tout en disposant de garanties à la fois sur la pose mais également sur le matériel.

    Synthèse des différentes étapes

  • Préparation du sol
  • Coulage de la dalle de béton
  • Montage des parois
  • Positionnement du toit
  • Installation de la porte et des fenêtres

Installer soi-même son abri en bois bien que gratifiante reste une étape délicate. Si vous tenez à procéder au montage de votre abri vous-même, faites le durant une journée ensoleillée en prenant garde à utiliser du matériel adapté. Pour votre sécurité ne vous engagez jamais seul dans l’installation, une personne au minimum devrait toujours être à vos côtés ne serait-ce que pour vous porter assistance si besoin est.
Prêt à installer votre abri de jardin pour l’été ?

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les abris de jardin en bois, n’hésitez pas à venir visiter le site www.plantes-et-jardins.com.