Avoir des vêtements de protection est un des droits de l’employé. Il est de l’obligation de l’entreprise de fournir une tenue adéquate à son salarié pour l’exécution de son travail. Cependant, le choix de ce genre d’accessoire de travail ne se fait pas à la légère. Il doit en effet prendre en compte certains critères importants.

Vêtement de protection : le confort avant tout

Quand on parle de vêtement, qu’il s’agisse de vêtement professionnel ou non, le confort doit primer. Les vêtements de protection n’échappent pas à cette règle. En premier lieu, le choix d’un vêtement de protection doit être parfaitement adapté à la taille de la personne qui le porte.

En outre, ce dernier ne devra pas être gêné dans l’exécution de ses tâches. Il doit permettre une certaine liberté de mouvement. Certaines marques comme Engelbert Strauss ou IDE Collection proposent par exemple des gammes adaptées à toutes les tailles et toutes les morphologies.

Pour que l’employé se sente à l’aise, il est préférable d’opter pour des matières qui absorbent facilement la sueur. On insiste sur ce point, surtout pour les entreprises qui font travailler leur personnel dans des conditions extrêmes.

Il est à noter que dans certains cas, le choix d’un nouveau vêtement de protection doit se faire avec l’aval du délégué du personnel et du médecin.

Un vêtement robuste adapté aux tâches de l’employé

materiel-protection-electricienMise à part le  côté tendance, un vêtement de protection doit être le gage de la sécurité des employés. En ce sens, si l’on prend note du côté pratique, il est mieux de sélectionner des vêtements réalisés avec des matériaux robustes. Le but est d’éviter les abrasions et de faciliter l’entretien des tenues.

Il est de mise de dire qu’un vêtement de protection se doit aussi d’être ignifuge. En cas de grosse chaleur, vos employés seront protégés. Et il doit aussi en être de même pour pouvoir protéger les personnes qui le portent contre les expositions chimiques en tout genre.

En fonction des missions à accomplir, il faudra revoir les types de vêtement de protection. En effet, les vêtements de protection d’une personne qui travaille sur un chantier ne seront pas les mêmes que ceux d’une autre travaillant dans l’industrie pharmaceutique.

Par exemple, si une des missions consiste à travailler régulièrement genoux à terre, des renforcements en ce sens devront être ajoutés.