Les escaliers sont presque aussi vieux que l’architecture elle-même et sont omniprésents dans les maisons modernes. Il existe différents types d’escaliers, chacun avec ses propres avantages et inconvénients.

Lorsqu’il s’agit de choisir un modèle d’escalier pour une maison, nous devons examiner la forme de l’espace où se trouvera l’escalier, sa fréquence d’utilisation et sa désignation (escalier principal ou de soutien). Il existe de nombreux styles, ornements et matériaux différents qui peuvent être utilisés pour personnaliser cette caractéristique.

Voyons maintenant quels types d’escaliers nous pouvons choisir….

1. Escalier voûté

L’escalier voûté est le summum de l’élégance et la première image qui vient à l’esprit lorsque l’on pense à la descente d’un escalier royal. Les marches ont la forme d’un coin, mais à cause de la forme de l’arc, l’effilement des marches n’est pas aussi important.

En raison de l’aspect gracieux de l’escalier voûté, il a été placé presque exclusivement dans les entrées et les foyers. C’est certainement l’escalier à choisir lors de la recherche d’une pièce maîtresse ou d’une grande première impression de la maison. L’inconvénient de ce type d’escalier est qu’il est le plus difficile à planifier et à construire, puisque tous ses détails doivent être courbés.

2. Droit et simple

Les escaliers droits sont de loin les plus répandus et les plus populaires, et ils sont donc une bonne astuce bricolage car pratiques, fonctionnels et rentables.
Si vous cherchez la solution la plus pratique, un escalier droit ne sera jamais le mauvais choix. Il est particulièrement adapté aux maisons et intérieurs minimalistes en raison de sa simplicité intrinsèque. Il est toutefois important de noter que ce type d’escalier occupe beaucoup d’espace linéaire et ne crée pas de barrière entre les étages, ce qui crée habituellement une certaine intimité.

3. Avec un angle

Un quart de palier est fondamentalement un escalier droit ayant un changement de sens. Les marches linéaires sont complétées par un palier qui fait pivoter l’escalier de 90 degrés. Il est aussi souvent appelé escalier en forme de L et peut avoir plus d’un palier lorsque plus d’un changement d’orientation est nécessaire.

Les escaliers quart de palier sont très pratiques et sont également plus sûrs que les escaliers droits, en raison de l’atterrissage, qui fournit un lieu de repos en se déplaçant vers le haut ou vers le bas. Cet escalier est idéal pour les coins, car il s’adapte facilement à l’espace de la maison. C’est une utilisation très logique de l’espace, et peut être beaucoup plus intéressant visuellement qu’une ligne droite. L’inconvénient est qu’il est plus difficile à construire et qu’un soutien plus important est généralement nécessaire, ce qui le rend moins rentable.

4. Descente en spirale

L’escalier en colimaçon est certainement le design le plus intéressant. Il a un arc hélicoïdal, ressemblant à la forme d’un ressort. Toutes les marches sont en forme de coin, mais contrairement à l’enrouleur et aux escaliers arqués, ces marches sont toutes de taille constante. Il y a un poteau vertical central autour duquel les marches rayonnent.

Les escaliers en colimaçon se trouvent surtout dans les appartements de loft en ville, en raison de l’utilisation économique de l’espace, de la facilité d’installation et des limites de capacité. Un escalier en colimaçon n’est pas vraiment adapté à une utilisation fréquente, car il possède une zone confinée sur laquelle il est difficile de se déplacer. Une seule personne peut monter ou descendre les escaliers à la fois, et il est difficile d’y transporter de gros objets. C’est aussi la raison pour laquelle de nombreux codes du bâtiment ne permettent pas l’utilisation d’escaliers en colimaçon comme premier accès à un deuxième étage de grande dimension.

Si vous voulez construire vous même votre escalier, visitez http://www.maison-construction.com pour voir comment le faire.